Transport routier : CGT et FO appellent à la grève illimitée à partir de dimanche soir

Les fédérations CGT et FO du secteur du transport routier ont appelé, mardi 4 décembre 2018, à une grève illimitée. (photo d\'illustration)
Les fédérations CGT et FO du secteur du transport routier ont appelé, mardi 4 décembre 2018, à une grève illimitée. (photo d'illustration) (FRANK PERRY / AFP)

Le secteur compte, selon FO, quelque 700 000 salariés.

Les chauffeurs routiers, les ambulanciers, les transporteurs de fonds et les déménageurs sont appelés à la grève à partir de dimanche soir, et pour une durée indéterminée, par les fédérations CGT et FO du secteur du transport routier. Les syndicats disent vouloir défendre le pouvoir d'achat, qualifiant de "miettes" les mesures annoncées mardi 4 décembre par le Premier ministre. Le secteur compte, selon FO, quelque 700 000 salariés.

Les deux syndicats sont par ailleurs mécontents d'une récente décision du Conseil d'Etat, qui a annulé les dispositions d'un décret de 2016 fixant des majorations de 25% et 50% pour les heures supplémentaires des chauffeurs routiers, les ramenant à 10%. La CGT estime que cette décision "risque d'avoir des répercussions négatives sur (le) pouvoir d'achat" des routiers. 

"Un mauvais prétexte" 

En début de semaine, le ministère avait affirmé à l'AFP que cette décision, datée du 28 novembre et annulant un décret du 17 novembre 2016, "n'aura aucune conséquence et ne change rien en pratique". "Elle était attendue pour des raisons juridiques et avait été parfaitement anticipée par le gouvernement", selon le ministère.

Le ministère des Transports a réagi à cet appel à la grève en disant que "les deux organisations syndicales concernées prennent un mauvais prétexte pour lancer un appel à une grève qui n'a aucune raison d'être", alors que le gouvernement est englué dans le conflit des "gilets jaunes".

Vous êtes à nouveau en ligne