Réforme des retraites : des manifestants moins nombreux, mais très déterminés

franceinfo

La nouvelle journée de manifestations contre la réforme des retraites mardi 10 décembre a deux fois moins mobilisé que le 5 décembre alors que le gouvernement fera des annonces mercredi : 330 000 selon la police, 885 000 selon les syndicats.

Dans le cortège à Paris mardi 10 décembre, le personnel pénitentiaire, inquiet, défile contre la réforme des retraites. Même inquiétude pour de nombreux manifestants non fonctionnaires qui devront cotiser plus longtemps. "J'ai commencé de cotiser à 16 ans, mais je pense que je partirai à 64 ans avec une retraite de misère", témoigne un employé du BTP. Les plus mobilisés, cheminots, personnel hospitalier, enseignants, étaient moins nombreux que le 5 décembre, mais ils se disent déterminés et solidaires.

>> Grève du 11 décembre : les perturbations et les annonces du gouvernement en direct

Au-delà de la réforme des retraites, c'est la crainte d'un changement de société qui s'exprime. Les jeunes aussi sont descendus dans la rue. "On n'a pas peur. Mais c'est rationnel, le modèle de société qu'on a envie d'avoir ne ressemble pas à celui proposé par le gouvernement", affirme l'un d'eux. L'intersyndicale a annoncé deux nouvelles journées d'actions : jeudi 12 et mardi 17 décembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne