Réforme de la SNCF : débat chez les cheminots

FRANCE 2

Chez les agents de la SNCF, tous les débats sont tournés sur la réforme annoncée par le gouvernement le 26 février dernier.

Au lendemain de l'annonce du détail de la réforme de la SNCF, France 2 est allée recueillir les réactions des cheminots. À la gare de Lyon, à Paris, les conducteurs de trains sont excédés. Pour eux, la suppression du statut de cheminot revient à nier la difficulté de leur travail. "Je me lève à 3 heures du matin, je n'ai pas de week-end, pas de jour férié, je passe Noël et Nouvel an au travail. Il y a des avantages et des inconvénients", estime l'une d'entre eux. Le statut avantageux est pour eux une contrepartie légitime à des conditions de travail difficiles.

Certains soutiennent la réforme

Dans un café fréquenté par les cheminots pendant leur pause, ceux qui approuvent le projet de réforme n'osent pas s'afficher. L'une d'entre eux considère que "le changement semble nécessaire" et même "qu'il aurait dû avoir lieu il y a longtemps". Elle ajoute : "le statut est handicapant pour faire évoluer les choses." Un autre cheminot estime lui que le statut était un avantage nécessaire. Il précise : "Je dis juste que c'est l'un de nos rares avantages. On a des salaires plutôt inférieurs au privé, mais on avait ça en échange, un petit plus qui est très rassurant, je le conçois."

Pour d'autres, la SNCF a déjà adopté la logique de productivité impliquée par la réforme. Un cheminot qui travaille à la SNCF depuis plus de 20 ans explique : "Moins on roule moins on est payé, on est payés à la productivité." Tous les cheminots sont d'accord sur un point : la réforme sera dure à faire accepter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne