Pour Jean-Luc Mélenchon, les grévistes sont "de braves gens" qui "se battent pour nous tous"

Jean-Luc Mélenchon était l\'invité de France Inter mardi 24 décembre 2019.
Jean-Luc Mélenchon était l'invité de France Inter mardi 24 décembre 2019. (CAPTURE D'ÉCRAN)

Le président du groupe La France insoumise à l'Assemblée nationale Jean-Luc Mélenchon, invité ce mardi sur France Inter, a défendu les grévistes et légitimé leurs actions.

"Il faut arrêter de donner des leçons aux gens qui se battent, a estimé Jean-Luc Mélenchon mardi 24 décembre sur France Inter. Ce sont des braves gens, honnêtes, qui ont des vies de famille, dont le but dans la vie n'est pas de faire grève, contrairement à ce que croient certains qui s'imaginent qu'on fait grève par plaisir et qu'on manifeste pour prendre l'air."

Le leader de la France insoumise affirme avoir demandé à ses troupes d'aller sur les piquets de grève et de soutenir les grévistes opposés à la réforme des retraites "parce qu'aujourd'hui ils souffrent. C'est du salaire perdu, de la vie de famille, mais ils le font, et alors on peut dire qu'ils se battent pour nous tous".

Quand ils coupent le courant, ils font très attentionJean-Luc Mélenchonà France Inter

Alors que des manifestants ont bloqué lundi la ligne 1 du métro parisien et des voies de train de la gare de Lyon, Jean-Luc Mélenchon refuse de "faire la morale aux gens". "Sur l'évènement d'hier à la gare de Lyon, il y a beaucoup dire, parce que les gens qui s'y trouvaient en manifestation ne sont responsables d'aucun des incidents qui ont eu lieu", a-t-il déclaré. C'est la direction de la RATP."

"Les grévistes sont des femmes et des hommes responsables, qui ont des familles, qui savent ce qu'ils font. Quand ils coupent le courant, ils font très attention", a également tenu à souligner Jean-Luc Mélenchon, faisant notamment référence aux coupures de courant opérées par la CGT durant deux matchs de Top 14 de rugby samedi dernier. A la suite de la coupure survenue pendant la rencontre Agen-Toulouse, le maire UDF d'Agen, Jean Dionis, a notamment qualifié d'"irresponsable et potentiellement dangereux" cet acte. 

"J'ai vu des petits monsieur je-sais-tout qui disent : ça met en danger certaines personnes", assène Jean-Luc Mélenchon.

Ça ne les dérange pas quand il s'agit de couper l'électricité à ceux qui n'arrivent plus à la payerJean-Luc Mélenchonà France Inter

"Il y a 300 000 personnes par an qui sont dans cette situation. Alors là on coupe, on ne regarde que le compte en banque, on ne regarde pas l'état de santé", a poursuivi Jean-Luc Mélenchon. 

Vous êtes à nouveau en ligne