Manifestations : une aubaine pour les casseurs, une épreuve pour les forces de l'ordre

Cette vidéo n'est plus disponible

Des débordements ont eu lieu lors de la grande manifestation ce jeudi 22 mars à Paris. Les forces de l'ordre ont été opposées à des jeunes cagoulés. Onze interpellations ont été menées.

Les manifestations de ce jeudi 22 mars ont permis à des individus cagoulés de semer la pagaille. À Paris, un policier isolé sur un trottoir a essuyé plusieurs jets de projectiles au cours d'une scène d'une rare violence. Le fonctionnaire de police parvient ensuite à prendre de la distance. Cet affrontement est symbolique de la tension qui a pu régner à Paris.

Jets de pierres et de bouteilles

Des casseurs sont venus à la capitale spécialement pour en découdre avec les forces de l'ordre. Ils ont jeté des pierres et des bouteilles de verre. Ils s'en sont pris à des vitrines et à du mobilier urbain. Un groupe de CRS a été pris à partie au pied de la Bastille par plusieurs dizaines de manifestants. Plus tôt dans la journée, c'est à Nantes (Loire-Atlantique) que de premières échauffourées ont éclaté en marge du cortège : quatre gendarmes et deux CRS ont été blessés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne