Grèves : quel impact pour le marché de Rungis ?

France 2

Au marché de Rungis (Val-de-Marne), le plus grand d'Europe, Noël est une période cruciale. Certains grossistes souffrent de la grève, même si beaucoup avaient anticipé leur gestion des stocks.

Dans les allées de Rungis (Val-de-Marne), certains grossistes font grise mine. Avec les grèves contre la réforme des retraites, les commandes du poissonnier Jean-Paul Demarne ont chuté. Chez les volaillers, les chapons de Noël sont déjà là. Des stocks plus faciles à conserver que le poisson. "On a tout anticipé, aussi bien les arrivages que les prises de commande. On a beaucoup de relationnels avec nos clients", indique Bruno Courillon, PDG Euro-Volailles.

Des horaires aménagés

Depuis le début des grèves, pour éviter les embouteillages du matin, Rungis ouvre une à deux heures plus tôt. Les acheteurs ont dû changer leurs habitudes. En décembre, le marché affiche habituellement près d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires. "L'année dernière, nous avons déjà eu les 'gilets jaunes' et en fait, à la fin des comptes, la perte a été relativement limitée", révèle Stéphane Layani, président du marché de Rungis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne