Grèves : des tensions dans les transports

France 3

Alors que la grève se poursuit, les jours se suivent et se ressemblent pour les usagers des transports franciliens.

Ils sont écrasés, les uns contre les autres. Les couloirs de la gare du Nord sont au bord de l'asphyxie. Vendredi 13 décembre, à la sortie du travail, les voyageurs filment avec leurs téléphones portables la foule qui tente coûte que coûte de monter dans un train. Des passagers souvent lassés par la situation. "Tout le monde est un peu à bout, tout le monde est fatigué", explique un usager. Neuvième jour de grève et neuvième jour à jouer des coudes pour les usagers du métro parisien. Dans la matinée, des files interminables de passagers sont immobilisées avant d'être aiguillées par petits groupes jusqu'aux quais par des agents de la RATP qui doivent parfois hausser le ton pour éviter la bousculade.

Un pic à 500 km de bouchons

Dix lignes de métro sont toujours fermées. Alors les voyageurs se rabattent sur le bus. Mais là encore on se presse pour monter. Il devient même difficile pour le chauffeur de fermer les portes. La moitié des bus roulait aujourd'hui dans la capitale. Mais ils étaient souvent coincés dans les embouteillages. Un pic à 500 km de bouchons a été enregistré en Île-de-France dans l'après-midi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne