Grève SNCF : les cheminots sont toujours déterminés

FRANCE 2

Ils sont 29,7% de grévistes pour ce deuxième jour du mouvement. Comment va évoluer ce mouvement de protestation ? Faiblir, durer, se durcir ? À Nice (Alpes-Maritimes), de nombreux cheminots sont déterminés à continuer.

Fin de matinée à la gare de Nice (Alpes-Maritimes), et c'est l'heure de l'assemblée générale des contrôleurs. Le mouvement y est largement suivi : sur 106 contrôleurs, 101 sont en grève. "Il y a le gros du morceau qui arrive avec les préavis suivants. À nous de montrer à Édouard Philippe qu'on repart les 8 et 9, les 13 et 14 sur les autres séquences", explique aux autres cheminots Mickaël Albin, délégué syndical CGT.

Inquiets pour l'avenir de l'entreprise

Les cheminots présents s'inquiètent de l'ouverture à la concurrence, de la remise en question du statut et de l'avenir de l'entreprise. "On est dans les 3 premiers Européens, mais on nous fait croire qu'on est mauvais", explique une gréviste. Au deuxième jour du conflit, il y a toujours la même détermination, y compris chez les plus jeunes : "Cela fait un an que je travaille à la SNCF et quatre mois que j'ai le statut de cheminot donc je me sens vraiment concerné", explique un jeune employé. Jeudi 5 avril, tous devraient reprendre le travail. La mobilisation ne fait que commencer, elle devrait être longue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne