Grève SNCF : le trafic au 23e jour de grève

France 3

Le record de 1995 est battu. Les opposants à la réforme des retraites entament leur 23e jour de grève avec des cheminots toujours aussi déterminés. Le trafic ferroviaire restera très perturbé le week-end du 28-29 décembre.

En gare de Bordeaux (Gironde), certains voyageurs ont cru qu'ils ne partiraient jamais. "Le 25 décembre, notre billet a été annulé, le 26 annulé, et le 27 on a eu l'heureuse surprise de savoir que notre train fonctionnait. Par contre, les places ne sont pas assurées", explique une voyageuse.

Le taux de grévistes chez les conducteurs est tombé à 38,8%

Au 23e jour de grève, la galère des transports se poursuit. À Paris, les embouteillages pénalisent certains usagers. "Pour faire une demi-heure de route, on a mis 1h30. Donc on a loupé le train", indique une usagère. Beaucoup de voyageurs ont préféré d'autres moyens de transport. Résultat : certains trains partent à moitié vides. À la SNCF, le taux de grévistes chez les conducteurs est tombé à 38,8%, soit deux fois moins qu'au début du mouvement social. Mais, pour les agents de la SNCF, pas question de renoncer. Vendredi 27 décembre, à Paris et à Amiens (Nord), les grévistes ont reçu le soutien d'élus de gauche. Ils appellent tous à maintenir la pression sur le gouvernement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne