Grève : les Parisiens apprennent à vivre sans le métro

Au 20e jour de grève contre la réforme des retraites, le trafic reste très perturbé mardi 24 décembre, notamment dans le métro parisien. Une situation qui pose problème aux habitants des quartiers concernés.

Presque trois semaines de grève et toujours aucun métro dans le quartier de l'arrêt Saint-Ambroise (Paris 11e). Trouver un plan B pour se rendre à son travail est devenu une habitude. Le plus convoité reste le vélo, et ce n'est pas gagné mardi 24 décembre. "Je suis en train d'essayer de prendre un Vélib'. C'est la 4e station que je fais", explique une jeune femme. Pour les travailleurs de Noël, pas de répit. Mais avec la grève, certains se sont découvert une nouvelle passion. "Je me suis mise au vélo avec les grèves et je pourrais continuer dans la mesure où c'est plus pratique que le bus ou le métro", souligne un autre.

Des bus bondés

En ce moment, les rares bus en circulation sont bondés, avec les passagers les uns sur les autres. Certains préfèrent abandonner. Pour d'autres, il ne reste donc que la marche. Et c'est bien le problème pour Marie Poubennec, gérante du restaurant L'éventail à Paris, car devant sa terrasse, les clients ne font que passer. En conséquence, elle a décidé de supprimer le service du soir et redoute de grosses pertes financières.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne