Grève : l'inquiétude grandit dans les petites entreprises

FRANCE 3

Les patrons des petites entreprises s'inquiètent des suites de la grève pour la pérennité de leurs activités dans les prochains mois.

Pour les petites entreprises, l'impact de la grève est très concret. Dans un salon de coiffure parisien, Paula Esteve, la gérante, compare le nombre de rendez-vous en cette période d'avant les fêtes de 2019 avec celle de 2018. "Nous avions un planning quasiment plein et cette année il est quasiment vide", déclare-t-elle. Un coup dur, dans une période capitale pour le commerce. "Le mois de décembre est un mois crucial pour nous", ajoute Paula Esteves.

"On ne sait pas ce que l'on va devenir"

Depuis le 5 décembre, premier jour de la grève, le chiffre d'affaires des petites entreprises est en baisse constante. Il a diminué d'au moins 15%. Dans un pressing, la chute atteint les 50%. Certaines machines sont même à l'arrêt. "Il faudrait que ça se termine, parce que ça nous met en difficulté financière et, si ça dure, on ne sait pas ce que l'on va devenir", commente Rolland Nebot, le responsable. Plus de la moitié des petites entreprises craignent pour leur avenir. Les secteurs les plus touchés sont le commerce, l'artisanat et les services. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne