Grève du 5 décembre : vélo, covoiturage… comment se rendre au travail faute de transports ?

France 3 a suivi le parcours domicile-travail de deux jeunes femmes. Face aux perturbations de transports en commun, Léa a choisi de se déplacer en vélo tandis que Laureline a opté pour le covoiturage.

Jeudi 5 décembre, la grève nationale paralyse la France. À Paris comme dans les autres grandes villes, les transports en commun sont très perturbés. Pour ce premier jour de grève, les usagers avaient anticipé leurs déplacements. Léa a choisi d’utiliser son vélo pour se rendre au travail tandis que Laureline a opté pour le covoiturage. Cette dernière a trouvé en quelques clics sur un site un covoitureur pour lui permettre de rejoindre son bureau. "Il précise le trajet qu’on va faire. J’ai 25 minutes de transport", confie-t-elle. Un trajet en voiture bien plus sûr pour elle que son périple habituel et qui ne lui coûte rien. "C’est l’application qui rémunère directement le covoitureur. Il n’y a rien à faire", précise-t-elle.

>> Grève du 5 décembre : suivez la situation en direct

"Ça peut paraître très long"

Léa quant à elle a décidé de pédaler, mais pas toute seule. Sur les réseaux sociaux, la jeune femme a trouvé un collectif qui permet aux cyclistes d’effectuer leurs déplacements en groupe. "La convivialité c’est essentiel parce que si on doit faire une heure de vélo dans les embouteillages, dans le froid et dans la grisaille si on n’est pas contents et qu’on n’a pas le sourire ça peut paraître très long", se justifie-t-elle. Pour son premier trajet, la jeune femme a mal préparé son itinéraire et s’est perdue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne