Grève des transports : les Franciliens boudent les magasins

france 2

Pour certains secteurs, les fêtes de Noël représentent 20% de l’activité de l’année, alors la poursuite de la grève les inquiète.

À cause de la grève, les consommateurs ne font pas le déplacement dans les boutiques. En décembre, le chiffre d’affaires est généralement multiplié par deux par rapport au reste de l’année. Mais en ce moment, les commandes de clients et de professionnels font défaut. Les commerçants d’Île-de-France ont constaté une baisse de 30% de la fréquentation. Tous les secteurs sont touchés, avec de lourdes conséquences possibles. "L’alimentaire est touché, le non alimentaire est touché, le luxe est touché", détaille Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France.

Les Français plébiscitent internet

Désormais, les consommateurs préfèrent passer par internet pour éviter les métros et RER toujours perturbés. La Confédération des commerçants estime néanmoins que l’impact de la grève serait un peu moins marqué dans le reste de la France.    

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne