Grève des conducteurs de camions : que revendiquent-ils ?

France 3

L’approvisionnement en carburant des stations-service est perturbé par un mouvement de grève des conducteurs de camions citernes. En cause : les matières dangereuses transportées par les conducteurs. 

Plus de diesel ni de sans-plomb 98, en plein week-end de l’Ascension. Les automobilistes sont pris de court. Certaines stations-service sont même déjà complètement fermées. Depuis deux jours, les conducteurs de carburant sont mobilisés. En Île-de-France, plus de 70 % de grévistes selon la CGT et huit dépôts de carburant sur neuf touchés. Les chauffeurs en grève réclament une hausse de salaire, comme l’explique Fabrice Michaud, secrétaire fédéral CGT Transports : "On demande une revalorisation du taux horaire à 14 euros (…), un treizième mois conventionnel."

Un meilleur suivi médical

Exposés aux vapeurs d’hydrocarbures, ils revendiquent un meilleur suivi de leur santé, avec une visite médicale tous les 6 mois, au lieu de deux ans actuellement : "On a vu des collègues dont l’état de santé s’est dégradé à cause du benzène", explique un gréviste. "Donc nous voulons aussi plus de suivi médical." La CGT lance un mouvement reconductible et les négociations sont pour le moment au point mort. 
Vous êtes à nouveau en ligne