Grève à Air France ce week-end : le point sur les perturbations

Des avions de la compagnie Air France sur le tarmac de l\'aéroport de Paris-Charles de Gaulle, le 23 septembre 2014.
Des avions de la compagnie Air France sur le tarmac de l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle, le 23 septembre 2014. (MAXPPP)

Malgré l'appel de cinq syndicats des personnels navigants d'Air France samedi et dimanche, le trafic sera quasi-normal au moins samedi selon la compagnie.

Cinq syndicats des personnels navigants d'Air France (CFTC, Sud Aérien, SNGAF, UNSA PNC et SNPNC/FO) appellent à "cesser le travail du samedi 18 au 20 mars", apprend-on dans un communiqué de l'Intersyndicale PNC.

Malgré ce mouvement social, le trafic sera quasi-normal, assure la compagnie dans un communiqué. Elle annonce pouvoir, "assurer plus de 98% de ses vols, moyen-courriers et domestiques, et 10 % de ses vols long-courriers" samedi 18 mars.

Annulations ponctuelles et retards possibles 

Air France prévient toutefois que "pour les jours suivants, en fonction de l'estimation précise du taux de mobilisation, le programme de vols sera adapté et publié la veille du départ et les clients  informés en conséquence". Elle n'exclue pas "des annulations et des retards de dernière minute". Et d'ajouter que "des difficultés dans la composition des équipages sont également susceptibles d'entraîner des limitations dans le nombre de passagers par vol".

Les syndicats s'opposent au projet "Trust Together", qui "instaure une véritable cure d'austérité avec des objectifs de gain de productivité inacceptables", selon eux. Il s'agit notamment d'une réduction du "coût du PNC" de 40 à 55 %. Ce qui "est tout simplement inatteignable" affirment les syndicats.