Contrôle aérien : la France mauvaise élève ?

FRANCE 2

Un rapport du Sénat critique le système français de contrôle aérien, notamment paralysé par un trop grand nombre de jours de grève et par un réel retard en matière de modernisation.

Les grèves perturbent-elles le trafic ? Selon un rapport du Sénat, oui. Il dévoile que la France est un mauvais élève du contrôle aérien, en partie à cause des grèves. Sur la période 2004-2016, la France a enregistré 254 jours de grève, contre 46 en Grèce et 4 pour l'Allemagne. Ces perturbations pèsent sur l'organisation selon le rapporteur de la commission. Le rapport ne cible pas uniquement les contrôleurs, il dénonce aussi un matériel obsolète, des tours de contrôle vieillissantes, des vols encore inscrits sur des petites bandes de papier et des logiciels des années 80. Cette organisation empêche de faire face à l'augmentation du trafic, ce qui génère de nombreux retards selon les spécialistes.

Modernisation retardée

Plusieurs programmes de modernisation sont en cours, mais la facture grimpe, 2,1 milliards d'euros au total, et les retards s'accumulent. Le dernier système informatique devait être livré en 2015, il ne le sera pas avant 2023. Face aux accusations des sénateurs, les syndicats des contrôleurs évoquent un manque de main-d'oeuvre alors que le trafic aérien est en forte hausse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne