Air France : les pilotes en position de force

FRANCE 2

Le patron d'Air France a mis sa démission dans la balance en lançant un référendum auprès de ses salariés sur un projet d'accord. Comment les pilotes ont-ils conquis ce pouvoir revendicatif ?

Les pilotes sont en première ligne dans le conflit à Air France. Sont-ils en position de force ? En apparence, oui. Premièrement, parce que le trafic aérien mondial augmente : plus de 4 milliards de passagers en 2017, soit une croissance de 7,6%. Du coup, les besoins de main-d'œuvre explosent : d'ici dix ans, au niveau mondial, le secteur aura besoin de 255 000 pilotes supplémentaires. Rien que chez Air France, 1 000 embauches sont prévues sur les cinq prochaines années.

Un référendum et des négociations

Un autre levier sur lequel les pilotes s'appuient, c'est la constatation de hausse des salaires des pilotes des autres compagnies aériennes. Les pilotes d'Air France réclament aujourd'hui 10% d'augmentation, soit quatre points de plus que les autres salariés de la compagnie. Le patron d'Air France a annoncé la tenue d'un référendum auprès de l'ensemble des salariés, tout en maintenant en parallèle les négociations avec les pilotes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne