VIDEO. Marisol Touraine : "Je veux que la médecine de proximité soit renforcée"

Cette vidéo n'est plus disponible

Malgré la grève des médecins, la ministre de la Santé a défendu la réforme du tiers payant, estimant qu'elle permettra aux Français de privilégier le généraliste plutôt que l'hôpital.

Elle assure qu'elle ne reculera pas. Invitée mardi 6 janvier sur BFMTV, Marisol Touraine a confirmé que l'extension du tiers payant d'ici à 2017 sera maintenue, malgré la grève soutenue des médecins. "Le tiers payant est une avancée pour les patients, et j'y suis attachée, a déclaré la ministre de la Santé. C'est un élément fondamental de la loi sur la santé, et il sera maintenu dans la loi."

"On a trop souvent un réflexe hôpital"

Pour défendre sa réforme, elle a alors exposé un chiffre : un Français sur trois déclare avoir refusé de consulter un professionnel de santé parce qu'il fallait avancer le paiement de la consultation. Elle regrette, par ailleurs, que de nombreux patients préfèrent se rendre à l'hôpital, où l'avance des frais n'est pas obligatoire, plutôt que de consulter un généraliste : "Je veux que la médecine générale, de proximité, soit renforcée par rapport au système hospitalier. En France, on a trop souvent un réflexe hôpital".

Se disant "ouverte à la discussion", Marisol Touraine évoque de possibles avancées avec les syndicats de médecins. Mais elle pointe également du doigt leur demande d'une revalorisation de leur rémunération. "Cette rémunération a déjà augmenté de 10% en deux ans et demi", rappelle la ministre.