Les Français soutiennent la généralisation du tiers payant... et la grève médecins

Des médecins libéraux en grève contre la réforme de Marisol Touraine, le 5 janvier 2015 à Lyon (Rhône).
Des médecins libéraux en grève contre la réforme de Marisol Touraine, le 5 janvier 2015 à Lyon (Rhône). (JEFF PACHOUD / AFP)

Selon un sondage Odoxa pour "Le Figaro", 60% des sondés souhaitent une généralisation de l'avance des frais lors des consultations.

En apparence, il s'agit d'un paradoxe. Une nette majorité des Français se dit favorable à la généralisation du tiers payant, tout en soutenant la grogne des médecins opposés à cette mesure, selon un sondage Odoxa publié vendredi 13 mars. Ainsi, 60% des sondés souhaitent une généralisation de l'avance des frais lors des consultations, mesure phare d'un projet de loi santé décrié par les médecins libéraux.

Les Français y adhérent car ils jugent que c'est une mesure "socialement juste" (65%), d'après cette enquête réalisée pour la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH) en partenariat avec Le Figaro et France Inter. En même temps, ils comprennent les inquiétudes des médecins : 65% des Français estiment que la généralisation du tiers payant "générera effectivement un travail supplémentaire" pour les professionnels, et 52% pensent qu'elle "les pénalisera économiquement" et 58% qu'elle sera "économiquement coûteuse pour la société".

La droite plus favorable à la grève des médecins

En conséquence, malgré leur soutien à la mesure, ils sont une majorité (55%) à approuver la manifestation du monde médical, dimanche à Paris. Il y a toutefois d'importantes différences selon les opinions politiques. Les sympathisants de gauche soutiennent largement la mesure (79%) et jugent que la manifestation n'est pas justifiée (61%), tandis que ceux de droite soutiennent les médecins (68%) et sont contre la mesure (54%). Le projet de loi, porté par la ministre de la Santé Marisol Touraine, sera examiné à partir de mardi en commission à l'Assemblée nationale.

 

* Le sondage a été réalisé par internet les 5 et 6 mars auprès d'un échantillon représentatif de 1.008 personnes composé selon la méthode des quotas.

Vous êtes à nouveau en ligne