VIDEO. La CGT et FO défilent à Paris pour le pouvoir d'achat des fonctionnaires

REUTERS

La CGT revendique sur tout le territoire "la plus forte mobilisation de la fonction publique depuis l'élection de François Hollande".

Les fonctionnaires ont battu le pavé parisien, mardi 26 janvier, pour leur pouvoir d'achat et contre la réforme du collège. Six mille manifestants ont été dénombrés par la préfecture de police, 15 000, selon les syndicats. Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, parle d'une "mobilisation sur les salaires au moment où le patronat et le gouvernement essaient de culpabiliser les salariés sur le coût du travail".

Il est "urgent de changer de logique européenne"

Pour Jean-Claude Mailly, le leader de FO présent lui aussi dans le cortège, il est "urgent de changer de logique européenne". Selon le syndicaliste, l'Etat français "ne doit pas être obnubilé par les déficits pour relancer l'activité".

Pour la journée de grève sur le plan national, le ministère de la Fonction publique donne 3% de grévistes dans la Territoriale à midi et 10,9% dans la fonction publique d'État (enseignants compris). Côté éducation nationale, 22,3% des professeurs étaient en grève dans les collèges, selon les chiffres du ministère (50% selon le premier syndicat) et 12,24% des enseignants du primaire (33% de source syndicale).

Quant à la CGT, elle revendique sur tout le territoire "la plus forte mobilisation de la fonction publique depuis l'élection de François Hollande" avec 130 000 à 150 000 manifestants et surtout "30% de grévistes", un taux "nettement supérieur à la dernière mobilisation" unitaire de mai 2014 (15 à 16%).

Vous êtes à nouveau en ligne