Le gouvernement doit-il augmenter le point d'indice des fonctionnaires, bloqué depuis 2010 ?

Le gouvernement doit dévoiler, jeudi, l'ampleur du dégel du point d'indice des fonctionnaires.

Dans un contexte social tendu, le salaire des fonctionnaires pourrait connaître une petite augmentation. La ministre de la Fonction publique, Annick Girardin, reçoit les syndicats jeudi 17 mars : elle doit leur annoncer l'ampleur du coup de pouce accordé aux fonctionnaires. Manuel Valls a déjà donné, mardi, un cadre de travail : le point d'indice, qui sert de base au calcul de leur rémunération, devrait connaître une revalorisation de 0,5% à 1%.

Les organisations syndicales sont mobilisées sur les montants et les dates d'application. La CFDT ne veut pas "de simples mesurettes". FO estime qu'il "faudrait une hausse de 8% pour effacer la perte de pouvoir d'achat depuis six ans" et le gel du point d'indice. 

Sur Europe 1 mercredi, Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, a indiqué que "6 à 8% pour rattraper les six années précédentes, ce n'est pas faisable". Une hausse de 1% représenterait un coût de 1,75 milliard d'euros si elle s'applique à tous les fonctionnaires, calcule Challenges

Les organisations syndicales CGT, CFDT, CFE-CGC, FAFP, FSU, Solidaires et Unsa menacent d'une grève le 22 mars si leurs attentes ne sont pas satisfaites.

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Le gouvernement doit-il augmenter le point d'indice des fonctionnaires, bloqué depuis 2010 ?

Voir les résultats
Partagez ce sondage
Vous êtes à nouveau en ligne