Grève SNCF : la détermination des cheminots

FRANCE 2

La direction de la SNCF annonce 77% de grévistes chez les conducteurs pour mardi 3 avril, preuve que le mouvement sera très suivi. Il devrait durer trois mois si les négociations ne viennent pas satisfaire les syndicats.

Quelques heures avant le début de la grève, ces contrôleurs SNCF se disent plus déterminés que jamais à entrer dans un mouvement de longue durée. "Ça va être très dur financièrement, mais je suis prête à tout pour garder le statut de cheminot, garder notre emploi et avoir un meilleur service pour les usagers", confie Élodie Sarkissian. Les syndicats annoncent une mobilisation très forte. Près d'un salarié SNCF sur deux sera en grève demain, selon la direction. Tant que le gouvernement ne modifiera pas son projet de réforme, les syndicats promettent que les cheminots continueront à se battre.

"Macron ne sait pas ce que c'est une grève de cheminots suivie"

"Si eux, ils sont fermes, nous aussi, on sera fermes. Je pense que Macron ne sait pas ce que c'est une grève de cheminots suivie. Il reculera, faites-nous confiance", avertit Fabien Villedieu, délégué syndical Sud-Rail. Ce dernier a d'ailleurs déposé un préavis de grève illimité. Certains cheminots pourraient donc poursuivre le mouvement en dehors des jours de grèves annoncés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne