Grève des fonctionnaires : huit personnes interpellées en marge de la manifestation à Paris

Des heurts entre policiers et militants éclatent en marge de la manifestation des fonctionnaires à Paris, le 10 octobre 2017.
Des heurts entre policiers et militants éclatent en marge de la manifestation des fonctionnaires à Paris, le 10 octobre 2017. (ELYXANDRO CEGARRA / ANADOLU AGENCY / AFP)

Plusieurs agences bancaires ont été dégradées sur le parcours de la manifestation des fonctionnaires, à Paris.

La police a procédé à huit arrestations à Paris, mardi 10 octobre, en marge de la manifestation des fonctionnaires contre les mesures du gouvernementCes personnes ont été interpellées pour "port d'armes prohibé, port d'armes par destination, dégradations et jet de projectiles", a indiqué la préfecture de police de Paris dans un communiqué. "Trois membres des forces de l'ordre ont été blessés ainsi que deux personnes parmi les manifestants", a ajouté la préfecture.

Plusieurs dizaines de personnes cagoulées et vêtues de noir ont dégradé des agences bancaires parisiennes sur le parcours du cortège, mardi après-midi. Les vitrines et portes de ces établissements ont été brisées et les distributeurs de billets recouverts de peinture. Les forces de l'ordre sont intervenues en usant de gaz lacrymogènes.

Entre 26 000 et 45 000 manifestants à Paris

Un groupe de "200 personnes potentiellement à risque" avait été repéré par la police au départ du cortège place de la République. Des échanges de coups ont eu lieu entre "des individus de ce groupe et des membres du service d'ordre de la manifestation", a précisé la préfecture. 

Le cortège des fonctionnaires en colère a ressemblé 26 000 personnes à Paris, selon la préfecture, et 45 000 selon les chiffres de la CGT. Au total, entre 209 000 personnes, selon le ministère de l'Intérieur, et 400 000, selon la CGT, ont manifesté dans toute la France.