Urgences : la grève se durcit

FRANCE 2

La moitié des services d'urgence en France sont en grève, soit 237 services. Le mouvement continue de s'étendre.

Les salariés n'avaient pas fait grève durant l'été mais ils ont rejoint le mouvement lundi 2 septembre. Dans cet hôpital de région parisienne, infirmières et aides soignants sont au bout du rouleau. En suivant le mouvement de grève nationale, ils espèrent enfin être entendus, alors que leurs conditions de travail empirent de jour en jour. "On enchaîne les soins. On ne peut plus donner un verre d'eau ni mettre un bassin correctement", explique une infirmière.

Le mouvement s'étend

Pour calmer la gronde, la ministre de la Santé avait débloqué une prime de 100 euros pour les professionnels des urgences. Pas assez pour empêcher ces soignants de rejoindre le mouvement. Un cri d'alarme qui s'étend à 237 services d'urgences en grève sur 474 en France selon le collectif inter-urgences. Le ministère en recense 200 sur tout le territoire. Dans certains services d'urgence, des médecins envisagent eux aussi de faire grève si les réponses de la ministre ne sont pas à la hauteur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne