Urgences : l'exemple des Pays-Bas pour inspirer la France ?

France 2

Le fonctionnement des urgences aux Pays-Bas, où les salles d'attente sont loin d'être surchargées, pourrait être source d'inspiration en France.

Lors de la présentation de son plan pour désengorger les urgences lundi 9 septembre, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a indiqué vouloir baisser la fréquentation de 43%. Une plateforme unique, avec un numéro d'urgences unique, devrait répartir les patients plus efficacement. Un modèle de filtrage qui existe déjà aux Pays-Bas. Pour tous les appels de secours, on y fait le 112. Un premier opérateur fait basculer l'appel vers le bon professionnel.

"Parfois, les gens ne comprennent pas"

Pour un problème de santé, une infirmière prend le relais et déclenche ou non une ambulance. Dans la majorité des cas, l'échange avec le patient suffit à le rassurer, à lui conseiller un médicament ou à le faire patienter. "Parfois, les gens ne comprennent pas. Ils pensent que parce qu'ils appellent, ils vont avoir automatiquement une ambulance", explique le directeur du dispositif ambulancier d'Utrecht. Ainsi, seules les vraies urgences sont amenées aux urgences.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne