Les urgences du CHU de Nice débutent une grève illimitée

Le CHU de Nice, le 25 mars 2019.
Le CHU de Nice, le 25 mars 2019. (ERIC OTTINO / MAXPPP)

La direction a promis des effectifs et du matériel supplémentaires, mais cela ne suffit pas d'après les syndicats.

Les urgences de Pasteur 2 à Nice entrent en grève mercredi 17 juillet, rapporte France Bleu Azur. Une grève "sans préavis et illimitée" qui pourrait durer jusqu'à la fin de l'été. La direction a déjà fait un pas vers les syndicats en promettant des effectifs et du matériel supplémentaires, mais FO et la CGT attendent plus.

Une manifestation pour plus de postes, de matériel et de lits

120 infirmiers, aides-soignants, secrétaires médicaux et syndicats ont manifesté sur le parvis de l'hôpital, accompagnés par le personnel soignant en grève de l'hôpital de Grasse. Certains ont débrayé une petite heure. "Pas grand-chose mais symbolique pour la mobilisation", a déclaré Michel Fuentes, le secrétaire général de Force Ouvrière à Nice. 

Ils réclament l'ouverture de nouveaux postes, du matériel et des lits supplémentaires. Face aux difficultés rencontrées par le personnel, les arrêts maladie et les abandons de postes se sont multipliés au CHU de Nice ces derniers mois. "Je suis à bout, je travaille de 7h à 21h sans pause et tout ça parce que les arrêts maladie ne sont pas remplacés", dénonce Gwendoline, une infirmière.

Une prime de 118 euros et 19 postes supplémentaires

La direction du CHU de Nice a proposé la veille, mardi 16 juillet, des mesures concrètes aux syndicats. Une prime de 118 euros est accordée à tous les personnels des urgences. Seuls les brancardiers ne sont pas concernés, alors qu’ils sont souvent les premiers à faire face à l'agressivité de certains patients. 

La direction promet aussi du matériel supplémentaire et l’ouverture dans les prochains mois de 19 postes aux urgences. Concernant la sécurité des personnels, les syndicats ont obtenu le feu vert de la direction du CHU pour obtenir la présence d'un policier municipal 24h/24 aux urgences de Pasteur 2. Cette question va être étudiée par la mairie vendredi 19 juillet. 

Vous êtes à nouveau en ligne