Hôpital : des solutions pour désengorger les urgences

FRANCE 3

95 services d'urgence seraient toujours en grève selon le collectif Interurgence. Une manifestation avait lieu mardi 11 juin à Paris devant le ministère de la Santé. Pour être plus efficaces, certains hôpitaux travaillent déjà avec des généralistes.

Comment désengorger les services d'urgences français ? Aux urgences de l'hôpital de Montfermeil (Seine-Saint-Denis), la journée et la nuit se confondent, avec 140 passages toutes les 24 heures. Ici, 20% des patients, dont les cas ne sont pas urgents, sont transférés à la maison médicale de garde, 50 mètres plus loin.

Doubler le chiffre actuel

30 médecins se relaient dans ce cabinet, le soir et les week-ends. Ils ne pratiquent aucun dépassement d'honoraire. Cette structure a drainé 10 000 patients depuis son ouverture. "Cette maison médicale fonctionne de par la proximité avec les urgences", estime le Dr Lei Jiang, médecin généraliste libéral. À la campagne, la collaboration hôpital-médecine de ville fonctionne aussi. En France, 343 hôpitaux de proximité accueillent leurs patients. Le ministère de la Santé prévoit de multiplier ce chiffre par deux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne