Grève des urgentistes : les personnels reçus par Agnès Buzyn au ministère

FRANCE 3

Médecins, infirmiers, syndicats et directeurs hospitaliers ont été reçus vendredi 14 juin au matin par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, pour une première réunion de travail. Les précisions du journaliste Nicolas Elandaloussi, en duplex sur place.

En pleine crise, cela faisait longtemps que les urgentistes attendaient d'être reçus par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. C'est désormais chose faite, vendredi 14 juin. "L'objectif est clair pour Agnès Buzyn : désamorcer un conflit qui dure depuis trois mois. La ministre est donc autour de la table avec le collectif Inter-Urgences, à l'origine du mouvement, les cinq syndicats des hôpitaux publics, mais aussi les trois principales fédérations hospitalières", explique le journaliste Nicolas Elandaloussi, en duplex sur place.

Plus de lits et une prime mensuelle

"Agnès Buzyn devra convaincre au-delà des mesures qu'elle avait annoncées la semaine dernière, à savoir la mise en place d'une mission nationale. Une annonce jugée bien insuffisante par des grévistes qui réclament principalement la mise en place d'une prime mensuelle, mais aussi l'augmentation du nombre de lits dans les services d'urgences", ajoute-t-il. "Il est donc urgent pour Agnès Buzyn de trouver une porte de sortie, alors même que le nombre de services d'urgences qui rejoignent ce collectif à l'origine du mouvement ne cesse d'augmenter : ils étaient 101 en grève jeudi. Agnès Buzyn va tenter de calmer cette colère. Elle devrait faire des annonces en début d'après-midi", conclut Nicolas Elandaloussi. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne