DIRECT. Grève dans les hôpitaux : une délégation d'urgentistes a été reçue par le chef de cabinet d'Agnès Buzyn

Lors d\'une précédente manifestation des personnels soignants, à Paris, le 6 juin 2019.
Lors d'une précédente manifestation des personnels soignants, à Paris, le 6 juin 2019. (MAXPPP)

Les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC, qui ont appelé à cette "journée de mobilisation et de grève nationale", se rassemblent à 11 heures devant le ministère de la Santé.

Quatre syndicats appellent, mardi 11 juin, à une grève nationale dans les hôpitaux français. Un mouvement qui s'ajoute à celui qui touche les services d'urgence. L'intersyndicale a prévu de manifester dans la matinée devant le ministère de la Santé.

Un rassemblement à 11 heures. Les syndicats CGT, FO, Sud et CFE-CGC, qui ont appelé à cette journée de mobilisation et de grève nationale, se rassemblent à partir de 11 heures devant le ministère de la Santé.

Quelles sont leurs revendications ? Les syndicats dénoncent notamment la "pénibilité" de leurs métiers et réclament une hausse des effectifs, des moyens supplémentaires et l'arrêt des fermetures de lits. Voici notre article sur le sujet.

 Des urgences en crise. Depuis plusieurs semaines, des dizaines de services d'urgences sont en grève, en proie à une crise profonde. Un malaise renforcé par une recrudescence des violences. Un médecin, deux aides-soignants et une infirmière ont ainsi porté plainte ce mardi après une agression au CHU de Rennes.

20h19 : Le Sénat à majorité de droite a adopté en première lecture, après l'Assemblée nationale, le projet de loi Santé porté par Agnès Buzyn, après y avoir injecté plusieurs nouvelles mesures pour lutter contre les déserts médicaux. Le texte, qui prévoit notamment une réforme des études de santé, avec la suppression du "numerus clausus" et la labellisation de cinq cents à six cents "hôpitaux de proximité", a été voté par 219 voix contre 92.

20h05 : Le Sénat a adopté le projet de loi Santé en première lecture, avec de nouvelles mesures contre les déserts médicaux.

19h59 : Il est 20 heures, voici le point sur l'actualité :

Il est âgé de 20 ans et n'est pas titulaire du permis de conduire. Le chauffard soupçonné d'avoir renversé deux enfants, dimanche à Lorient (Morbihan), a été identifié par les autorités. La police nationale a lancé un appel à témoins pour le retrouver. Voici ce que l'on sait de lui.


• La mobilisation continue dans les hôpitaux.Une délégation d'urgentistes a été reçue par le chef de cabinet d'Agnès Buzyn, la ministre de la Santé étant retenue au Sénat.

• Un jihadiste, ses deux compagnes et leurs neuf enfants mineurs ont été remis ce matin à la justice française après avoir été expulsés de Turquie.

Défaits par la Turquie samedi dernier (2-0), les Bleus se sont remis en ordre de bataille en vue de leur match face à Andorre ce soir à 20h45. Les explications de francetv sport.

18h00 : Il est 18 heures, voici le point sur l'actualité :

Il est âgé de 20 ans et n'est pas titulaire du permis de conduire. Le chauffard soupçonné d'avoir renversé deux enfants, dimanche à Lorient (Morbihan), a été identifié par les autorités. La police nationale a lancé un appel à témoins pour le retrouver.


• La mobilisation continue dans les hôpitaux.Une délégation d'urgentistes a été reçue par le chef de cabinet d'Agnès Buzyn, la ministre de la Santé étant retenue au Sénat.

• Un jihadiste, ses deux compagnes et leurs neuf enfants mineurs ont été remis ce matin à la justice française après avoir été expulsés de Turquie.

• Un homme de 25 ans qui circulait sur une trottinette électrique est mort hier soir après avoir percuté un camion à Paris. Le chauffeur a été placé en garde à vue.

16h54 : Une délégation d'urgentistes a été reçue par le chef de cabinet d'Agnès Buzyn, la ministre de la Santé étant retenue au Sénat.

14h47 : Il est 14 heures, voici le point sur l'actualité :

Il est âgé de 20 ans et n'est pas titulaire du permis de conduire. Le chauffard soupçonné d'avoir renversé deux enfants, dimanche à Lorient (Morbihan), a été identifié par les autorités. La police nationale a lancé un appel à témoins pour le retrouver.


• Le Sénat doit adopter aujourd'hui le projet de loi Santé porté par Agnès Buzyn, après y avoir injecté plusieurs mesures nouvelles pour lutter contre les déserts médicaux, sur fond de crise dans les urgences.

• Un jihadiste, ses deux compagnes et leurs neuf enfants mineurs ont été remis ce matin à la justice française après avoir été expulsés de Turquie.

• Un homme de 25 ans qui circulait sur une trottinette électrique est mort hier soir après avoir percuté un camion à Paris. Le chauffeur a été placé en garde à vue.

13h01 : La ministre de la Santé Agnès Buzyn a rappelé la semaine dernière que la loi santé 2022, en passe d'être adoptée au Sénat, permettrait de confier à la médecine de ville les "petites urgences" et de désengorger les urgences hospitalières. Elle a également annoncé un soutien financier non chiffré aux établissements confrontés "à un surcroît d'activité et à des afflux exceptionnels".

13h02 : Des rassemblements se sont tenus à 11 heures devant le ministère de la Santé à Paris et devant plusieurs agences régionales de santé (ARS) pour dénoncer les conditions de travail du personnel soignant. Selon le collectif Inter-urgences, 95 services d'urgences sont actuellement en grève.



(ELKO HIRSCH / HANS LUCAS / AFP)

12h47 : Près de trois mois après le début du mouvement, une nouvelle journée d'action du personnel des urgences hospitalières est organisée aujourd'hui en France pour réclamer des hausses de salaires et d'effectifs à un exécutif dont les réponses restent à leurs yeux toujours "insuffisantes" face à la crise.

12h00 : Il est midi, voici le point sur l'actualité :

• Le Sénat doit adopter aujourd'hui le projet de loi Santé porté par Agnès Buzyn, après y avoir injecté plusieurs mesures nouvelles pour lutter contre les déserts médicaux, sur fond de crise dans les urgences.

• Un jihadiste, ses deux compagnes et leurs neuf enfants mineurs ont été remis ce matin à la justice française après avoir été transférés de Turquie.

• Un homme de 25 ans qui circulait sur une trottinette électrique est mort hier soir après avoir percuté un camion à Paris, dont le chauffeur a été placé en garde à vue

• Il est âgé de 20 ans et n'est pas titulaire du permis de conduire. Le chauffard soupçonné d'avoir renversé deux enfants dimanche à Lorient (Morbihan) a été identifié par les autorités et est toujours, avec sa passagère, activement recherché.

11h09 : Dans quelques minutes doit débuter une conférence de presse de l'intersyndicale devant le ministère de la Santé. Les syndicats CGT, FO, Sud et CFE-CGC appellent en effet aujourd'hui à "une journée de mobilisation et de grève nationale". Que réclament-ils ? Direction notre article pour le savoir.

09h59 : Alors qu'une intersyndicale appelle à une grève générale dans les hôpitaux pour protester contre le manque de moyens, Martin Hirsch, le directeur général de l'AP-HP, annonce sur franceinfo des embauches, corrélées, promet-il, à l'augmentation du nombre de patients.

09h02 : Bientôt neuf heures ! Voici le point sur l'actualité :

• Le personnel des hôpitaux et des maisons de retraites est appelé à la grève ce matin par plusieurs syndicats, qui réclament plus de moyens alors que le Sénat doit adopter aujourd'hui le projet de loi Santé porté par Agnès Buzyn.

• Il est âgé de 20 ans et n'est pas titulaire du permis de conduire. Le chauffard soupçonné d'avoir renversé deux enfants dimanche à Lorient (Morbihan) a été identifié par les autorités et est toujours, avec sa passagère, activement recherché.

• Il était le "premier love" de nombreux amateurs français de basket. A 37 ans, et avec une armoire à trophées bien remplie, Tony Parker a annoncé hier qu'il prenait sa retraite sportive.

• L'Elysée a annoncé qu'Emmanuel Macron présiderait jeudi matin aux Sables-d'Olonne "une cérémonie en la mémoire des trois sauveteurs de la SNSM décédés et en l'honneur des gens de mer".

Vous êtes à nouveau en ligne