Antilles : les hôpitaux sous perfusion

FRANCE 3

Un mouvement unitaire de personnels hospitaliers, syndicats et citoyens avait lieu mardi 13 août dans les rues de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) pour dénoncer l'absence de moyens et d'effectifs.

Personnels hospitaliers, syndicalistes ou simples citoyens, des milliers de personnes ont à nouveau manifesté dans les rues de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) pour dénoncer le manque de moyens chroniques du principal centre hospitalier du département. "C'est toujours pareil, ça ne change pas. Toujours autant de patients, toujours autant d'affluence et malgré cela, ça ne change pas, toujours pas de matériels, toujours pas de médecins", s'insurge Laëtitia Foggea, une infirmière aux urgences du CHU de Guadeloupe.

L'incendie de 2017 a aggravé la situation

Fin novembre 2017, un incendie se propage dans l'hôpital. 460 patients sont évacués. Depuis, rien ne va plus au CHU. Faute de moyens, le matériel est dégradé et l'attente est interminable pour la prise en charge des patients. Les cas les plus graves sont orientés vers l'hôpital de la Martinique où le personnel s'est mobilisé en soutien.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne