Agression d'une infirmière : les urgences de Roubaix rejoignent la grève

France 3

Plus de 130 services d'urgence sont en grève en France. Parmi eux, l'hôpital de Roubaix (Nord), où une infirmière avait été violemment agressée.

Ils sont en grève et pourtant ils assurent les urgences de l'hôpital. Sur l'ensemble des 90 soignants, plus de la moitié sont grévistes, à bout. "Des journées avec des flux massifs qui arrivent au niveau de l'accueil des urgences avec des temps d'attente à rallonge, ce qui ramène énormément de stress et d'agressivité, voire d'incompréhension de la part des patients", détaille l'un d'eux.

Les promesses du gouvernement ne calment pas les inquiétudes

Les urgences de Roubaix ont rejoint la grève nationale après un élément déclencheur, l'agression violente d'une infirmière. "Une patiente lui a littéralement sauté dessus, lui assénant de multiples coups de poing. (...) Personne n'a pu intervenir à part ses propres collègues, puisque le service de sécurité de l'hôpital est assez restreint", raconte un gréviste. Jeudi 20 juin, le directeur de l'hôpital confirme que tous les soins sont assurés, car le personnel est rappelé sur ses congés. Moins de personnel et pourtant plus d'activité, la rallonge de 70 millions d'euros promise par le gouvernement n'a pas calmé les inquiétudes à Roubaix.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne