Grève : la mobilisation secteur par secteur

(Radio France © France Info)

Il n'y a pas que les transports en commun qui sont perturbés aujourd'hui. De nombreux appels à la grève ont été lancés dans d'autres secteurs, à commencer par l'Education nationale .

Le mot d'ordre de cet appel unitaire à la mobilisation est plutôt large puisqu'il concerne la défense de l’emploi, des salaires, du pouvoir d’achat, de la protection sociale et des services publics face à la crise.
_ (voir l'interview de Jean-Claude Mailly : "tu la vois, ma grève ?")

Au delà du mouvement dans les transports en commun, l'Education nationale est en pointe dans la mobilisation. En effet toutes les fédérations syndicales appellent à la grève. Le premier syndicat du secteur primaire, le Snuipp annonce en moyenne 70% d'instituteurs grévistes. Même chiffre du côté du syndicat enseignant-UNSA qui précise qu'un professeur sur deux suivra le mot d'ordre dans les collèges et les lycées. Le ministère ne donne encore aucun chiffre malgré l'obligation faite aux enseignants des écoles maternelles et élémentaires de se déclarer 48 heures à l'avance, conformément à la loi sur le Service minimum d'accueil. Ce sera aussi l'occasion de quantifier le nombre de communes qui participeront à la mise en place de ce service minimum d'accueil.

Dans de nombreux services publics:
A la Poste: tous les syndicats appellent à la grève contre la future
transformation de l'entreprise en société anonyme. Mais il ne devrait pas y avoir de perturbations dans la distribution du courrier.

A France Télécom: tous les syndicats ont déposé des préavis de grève et veulent envoyer un "message fort" contre un éventuel autre plan de suppressions d'emplois.

A Radio France et France Télévisions: onze syndicats appellent à cesser le travail. (lire notre article)

Des appels intersyndicaux à la grève ont été lancés dans les
administrations (Trésor, Impôts, caisses de retraites, mairies). Pour les retraités: leurs syndicats les appellent à "se mobiliser en masse". Même chose chez les chômeurs: AC!, l'Apeis et MNCP appellent à manifester.

Dans les hôpitaux: les syndicats entendent protester contre le projet "Hôpital, patients, santé, territoires". Ils jugent insuffisants les fonds prévus pour les hôpitaux qui accueillent des patients de plus en plus "lourds" médicalement et socialement.

Dans le secteur de l'énergie:(EDF, GDF Suez...): l'intersyndicale appelle les salariés et les retraités des services à "agir massivement". La direction d'EDF a indiqué qu'il était "prématuré" de prévoir d'éventuelles perturbations du service.

A la justice: Les sections CGT, CFDT, FSU, Usaj-UNSA du ministère de la Justice, le Syndicat de la magistrature et le Syndicat des avocats de France ont appelé à la mobilisation contre "le démantèlement du service public de la justice". FO-magistrats a prévu des rassemblements dans les palais de justice. L'Union syndicale des magistrats (majoritaire) s'associe à la journée.

Dans le secteur maritime: La CGT des ports et docks appelle à des arrêts de travail de 24 heures. A la direction des constructions navales l'intersyndicale appelle à participer à la journée de mobilisation contre une "filialisation tout azimut".

Même chose pour le service public de l'emploi: Au Pôle emploi (ANPE et Assedic), quatre syndicats appellent à la grève. A l'Afpa (Association pour la formation professionnelle des adultes), l'ensemble des syndicats a lancé le même appel.

Dans le secteur bancaire: d'abord à la Banque de France: tous les syndicats appellent à la grève et dans le privé, cinq fédérations syndicales ont appelé les salariés et les retraités du secteur à participer à la mobilisation.

En ce qui concerne la mobilisation dans le privé, il n'y a pas que les banques où les syndicats se mobilisent. Divers appels à la grève concernent aussi l'automobile. Chez Renault et chez PSA Peugeot-Citroën tous les syndicats ont lancé le mouvement. Dans les enseignes Auchan, chez les pilotes d'hélicoptère, chez les employés des remontées mécaniques des cinq massifs français, chez l'opérateur boursier NYSE-Euronext, dans les magasins Virgin...

Vous êtes à nouveau en ligne