Grève des contrôleurs aériens : la DGAC demande l'annulation de 50% des vols

(Ce mercredi, Air France prévoyait d'assurer la quasi-totalité de ses vols long-courriers malgré la grève des contrôleurs aériens © MaxPPP)

La direction générale de l'aviation civile a demandé aux compagnies d'annuler 50% de leurs vols ce jeudi, soit 10% de plus qu'hier, en raison de la grève des contrôleurs aériens. Des perturbations sont attendues sur l'ensemble du territoire.

Le trafic aérien est encore perturbé ce jeudi. La grève des contrôleurs du ciel se poursuivant, la DGAC a demandé aux compagnies aériennes d'annuler la moitié des vols prévus demain. Dans un communiqué, la Direction Générale de l'Aviation Civile indique que "des perturbations sont attendues sur l'ensemble du territoire." 50% d'annulation, c'est davantage que mercredi où, en moyenne, 40 % des vols sont supprimés

Mercredi, dans les aéroports, les perturbations ont été conformes aux prévisions. 1.700 vols ont été annulés au total.  Il n'y a eu visiblement que des annulations "programmées", aucune dite "à chaud". La majorité des voyageurs a été prévenue en amont de ce mouvement de grève.  A Orly et Roissy, en revanche, de légers retards ont été constatés dans la matinée. A Lyon-Saint-Exupéry, deuxième aéroport de province, 1 vol sur 3 est annulé, en moyenne. Tout comme à Nice et Marseille. A Montpellier, là, le trafic est davantage perturbé. 78% des avions annoncés sont cloués sur le tarmac, la moitié à Toulouse. 

D'autres préavis à venir, sauf si... 

Le mouvement de grogne des contrôleurs aériens doit être reconduit du 16 au 18 avril et 29 avril au 2 mai, au début des vacances scolaires franciliennes. Une réunion de négociation est prévue le 13 avril. Le secrétaire national du SNCTA, premier syndicat de la profession, espère qu'il sera levé à l'issue de cette entrevue avec la direction. 

Vous êtes à nouveau en ligne