Gad : avis négatif du comité d'entreprise sur le projet de la direction

(Les salariés de Gad avaient manifesté le 9 août dernier à Lorient © MAXPPP)

Le CCE de Gad, réuni vendredi, a rendu un avis négatif sur le projet de liquidation judiciaire de l'abattoir de Josselin, dont la requête a été déposée plus tôt dans le mois au tribunal de commerce de Rennes. Les syndicats espèrent qu'un repreneur se manifestera rapidement ; Intermarché pourrait être intéressé, selon le gouvernement, mais rien n'est fait a prévenu l'enseigne de distribution.

"La requête est déjà déposée ", a indiqué Patrick Piguel, délégué CFDT chez Gad, au terme de la réunion de deux heures du CCE à Rennes ce vendredi matin. Quelques minutes plus tôt, les salariés avaient rendu un avis négatif sur le projet de la direction. Mais, comme l'a donc indiqué le délégué CFDT, les dés sont jetés puisque la demande de liquidation judiciaire de l'abattoir de Josselin (Morbihan) a déjà été faite, plus tôt au mois d'août, auprès du tribunal de commerce de Rennes.

Les salariés n'ont désormais quasiment plus qu'un espoir : celui de voir se manifester - rapidement - un repreneur, pour que soit prononcée une liquidation judiciaire avec poursuite de l'activité. Ce repreneur pourrait être Intermarché, comme l'a affirmé cette semaine le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll. Un optimisme immédiatement tempéré par le groupe de distribution lui-même, qui a jugé "prématurée " une telle annonce. "Le temps se raccourcit de jour en jour, il faut qu'Intermarché se dépêche de faire une offre ", exhorte Patrick Piguel. L'audience au tribunal de commerce devrait avoir lieu au début du mois prochain, selon lui.

Environ 950 emplois sont menacés dans l'abattoir de Josselin. En octobre dernier, un plan de continuation avait été décidé, entérinant notamment la suppression de plus de 800 emplois, en majorité dans l'abattoir de Lampaul-Guimiliau.