SwissLeaks : HSBC échappe au procès

France 3

Le procès de ce vaste scandale de fraude fiscale et blanchiment d'argent n'aura pas lieu.

Le procès SwissLeaks n'aura pas lieu. La banque HSBC a préféré conclure un accord financier de 38 millions d'euros. Un accord qui évite à la banque un procès-fleuve suite au vaste scandale de fraude fiscale de sa filière suisse. L'affaire portait sur 180 milliards d'euros.

En février dernier, HSBC faisait son mea-culpa. "Nous voulons présenter publiquement nos excuses pour les événements inacceptables qui se sont déroulés dans les années 2000", déclarait Stuart Gulliver, directeur général de HSBC.

La faiblesse de la loi suisse

C'est un Français, Hervé Falciani, informaticien de HSBC Genève qui a dévoilé ce scandale dès 2009. Mais selon le procureur, la Suisse a bien tardé à réagir : "Cette affaire démontre la faiblesse de la loi suisse en matière de lutte à l'entrée des fonds d'origine criminelle dans le circuit financier", confie Olivier Jornot.

Ce 4 juin, HSBC estime que son accord avec la justice ne constitue pas "une reconnaissance de culpabilité".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne