Manuel Valls fait une visite éclair à Alger sur fond de boycott médiatique

France 3

Le Premier ministre s'est rendu en Algérie. Sa visite a été boycotté par de nombreux médias français, qui dénoncent le refus de visas délivrés par Alger pour des journalistes du Monde et de Canal+.

Manuel Valls avait imaginé sa visite en Algérie en grand VRP de la France, avec dix ministres à ses côtés, et autant de contrats commerciaux espérés. Mais il se retrouve à devoir jouer les défenseurs de la presse : la majorité des médias, dont France Télévisions, a refusé de suivre ce déplacement en solidarité avec leurs collègues du Monde et du Petit Journal (Canal+), interdits de séjour sur le sol algérien.

L'affaire "Panama Papers"

Le secrétaire général de Reporters sans frontières estime que "ce boycott n'est pas une attitude corporatiste, c'est de l'entraide entre journalistes. Ça consiste à dire à l'Algérie 'ça n'est pas normal que votre gouvernement fasse le tri entre les journalistes qui peuvent venir et ceux qui ne peuvent pas'".
L'exécutif algérien reproche au Monde d'avoir mentionné son ministre de l'Industrie parmi les personnes citées dans le scandale "Panama Papers". Manuel Valls avait annoncé vouloir aborder ce problème lors de sa visite, mais s'est contenté pour l'instant d'une allusion voilée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne