INFOGRAPHIE. "Panama Papers" : qui sont les hommes de pouvoir qui utilisent des sociétés offshore ?

Le Consortium International des journalistes d’Investigation a identifié 63 personnalités politiques qui ont créé ou utilisé des sociétés-écrans basées dans des paradis fiscaux.
Le Consortium International des journalistes d’Investigation a identifié 63 personnalités politiques qui ont créé ou utilisé des sociétés-écrans basées dans des paradis fiscaux. (ICIJ)

Présidents, ministres, députés… Découvrez les liens entre des personnalités politiques de premier plan sur la scène internationale et le monde opaque des montages financiers.

Quel est le point commun entre Jérôme Cahuzac, le Premier ministre islandais et le président ukrainien ? Tous ont créé ou utilisé des sociétés-écrans basées dans des paradis fiscaux, en faisant appel à un grand cabinet d'avocats au Panama. Ils figurent dans la base de données que nous dévoilons aujourd'hui, aux côtés de criminels, de millionnaires et de chefs d’entreprise. Près de 380 journalistes du monde entier, dont la rédaction de "Cash Investigation", Le Monde, la BBC et le Süddeutsche Zeitung, ont analysé 11,5 millions de données confidentielles pour remonter les circuits d’évasion fiscale et de blanchiment d’argent.

Découvrez les premiers extraits du film Paradis fiscaux : le casse du siècle diffusé mardi 5 avril dans "Cash Investigation".

Douze chefs d'Etat, 14 de leurs proches et 38 hommes politiques et hauts fonctionnaires figurent dans notre base de données. Nous ne suggérons pas qu'ils ont enfreint la loi ou agi de manière inappropriée, car il existe des utilisations légitimes des sociétés offshore, des fondations ou des trusts. Cliquez sur les visages de ces hommes de pouvoir pour découvrir leur portrait et les montages financiers sophistiqués qu'ils utilisent ou ont utilisé par le passé.

Vous êtes à nouveau en ligne