DIRECT. "Panama Papers" : François Hollande plaide pour un "renforcement" de la "coopération internationale"

Vue des immeubles à Panama City (Panama), le 4 avril 2016.
Vue des immeubles à Panama City (Panama), le 4 avril 2016. (RODRIGO ARANGUA / AFP)

Des journaux du monde entier ont levé le voile sur le scandale d'évasion fiscale dit des "Panama Papers", basé sur quelque 11,5 millions de documents provenant du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca.

Le cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, au cœur du scandale des "Panama Papers", affirme avoir été victime d'un piratage informatique opéré depuis des serveurs étrangers. L'entreprise a porté plainte à ce sujet, mardi 5 avril. Des ahuts responsables politiques, des sportifs ou encore des milliardaires sont impliqués dans ce scandale d'évasion fiscale basé sur quelque 11,5 millions de documents provenant du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca.

Le président de la Fifa cité. Gianni Infantino est mis en cause dans la signature de contrats douteux par l'UEFA, lorsqu'il en dirigeait le département juridique, avec une société offshore pour des droits télévisés. L'intéressé assure n'avoir commis aucun "méfait".

La Société Génarale convoquée par Bercy. La banque fait partie des trois banques les plus actives au Panama : 979 sociétés offshore y ont été immatriculées. Le ministère des Finances demande des explications.

Démission du Premier ministre islandais. Sigmundur David Gunnlaugsson a été obligé de quitter le gouvernement après la révélation de ses placements dans des paradis fiscaux.

Vous êtes à nouveau en ligne