La France, championne des fraudes à la carte bancaire en Europe

Un distributeur de billets de la Banque Populaire, le 29 octobre 2008 à Paris.
Un distributeur de billets de la Banque Populaire, le 29 octobre 2008 à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

Le vol d'identité représente 66% des pertes liées à la fraude en France, en 2013, selon une étude d'un éditeur de logiciels financiers.

La France affiche le plus haut taux de fraude à la carte bancaire en Europe, indique jeudi une étude de l'éditeur de logiciels financiers Fico. Le Royaume-Uni domine en revanche ce triste classement concernant le montant des pertes liées à ces fraudes.

Le montant des fraudes a atteint 1,55 milliard d'euros dans les 19 pays européens passés en revue (incluant la Russie), selon cette étude qui repose sur les données du cabinet Euromonitor pour 2013. La France a le plus haut taux de fraudes (montant des pertes liées à la fraude rapporté au volume total des transactions), suivi de la Grèce et du Royaume-Uni.

"La France doit aujourd'hui lutter contre le vol d'identité"

"Après avoir été un précurseur au niveau mondial et européen des dispositifs antifraudes particulièrement efficaces comme la carte à puce et le code PIN, la France doit aujourd'hui lutter contre le vol d'identité qui représente 66% des pertes dues à la fraude en 2013", note Fico.

Le vol d'identité inclut à la fois l'utilisation frauduleuse de données personnelles et le piratage des comptes bancaires. Il existe différentes parades pour se protéger des fraudes à la carte bancaire, comme l'authentification vocale ou les empreintes digitales.

L'étude relève toutefois que la France n'a subi qu'une légère augmentation de la fraude entre 2012 et 2013 (+1%) alors que le Royaume-Uni a vu le montant des pertes liées à la fraude bondir de 16%, pour atteindre 450 millions de livres, le niveau le plus élevé depuis 2008.