Fraude fiscale : une prime à la dénonciation envisagée

FRANCE 2

Le gouvernement réfléchit samedi 5 décembre à mettre en place une prime pour les personnes qui feraient le choix de dénoncer les fraudeurs fiscaux. Une idée qui fait débat.

La chasse aux fraudeurs est ouverte et le gouvernement pourrait s'offrir de nouveaux agents. Le fisc en quête d'indics pourrait à l'avenir rémunérer celles et ceux qui lui permettrait de retrouver les exilés. A la clé, un pactocle de plusieurs milliards d'euros. Certains ne rejettent pas le principe, mais la méthode ne fait pas l'unanimité.

"Il ne faut pas de dérapage"

Si certains s'inquiètent de cette mesure, le ministère des Finances précise qu'elle vise surtout les scandales de grande ampleur. Michel Sapin, ministre de l’Économie et des Finances, déclare dans des propos rapportés par France 2 : "Il ne faut pas de dérapage. Pas question que chaque voisin se considère comme l'aviseur de ce qui se passe chez sa voisine". 60 à 80 milliards d'euros, c'est le montant chaque année de la fraude fiscale en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne