Lanceurs d'alerte : les directives de l'Union européenne

FRANCEINFO

En 2016, l'Europe a décidé de mettre en place une directive sur le "secret des affaires" qui va être transposée en France cette année. Pour éviter des sanctions pénales contre les lanceurs d'alerte, les députés européens ont décidé d'écrire une nouvelle directive.

Les lanceurs d'alerte sont à l'origine de nombreux scandales connus. Les SwissLeaks ont révélé le scandale des fraudes fiscales, Les luxleaks ont mis à jour les accords fiscaux passés par des multinationales avec le Luxembourg. Les Panama papers ont dévoilé 200 000 sociétés offshore. En 2016, l'Europe a décidé de mettre en place une directive sur le "secret des affaires". Celle-ci est transposée en France cette année.

L'intérêt général prime sur les intérêts économiques

Le Parlement français envisage des sanctions pénales contre les lanceurs d'alerte. Les députés européens ont donc décidé d'écrire une nouvelle directive pour mettre les choses au clair et considéré que l'intérêt général prime sur les intérêts économiques. Il faut donc protéger les lanceurs d'alerte. Cette nouvelle directive sera contraignante pour les États membres. Elle devrait être votée avant les prochaines élections européennes en mai 2019.

Vous êtes à nouveau en ligne