VIDEO. Andros, Materne, Saint-Mamet... Les fabricants de compote soupçonnés de s'être entendus sur les prix

FRANCE 2

Andros, Materne et Saint-Mamet, entre autres, sont convoqués par l'Autorité de la concurrence, mercredi 10 juillet. Les rois de la compote vont devoir s'exprimer sur des réunions pendant lesquelles ils se seraient entendus sur leur prix.

Les compotes sont dans le collimateur de l'Autorité de la concurrence, ou plutôt leurs fabricants. Entre 2010 et 2013, les grands acteurs de ce marché, comme Andros ou Materne se seraient réunis pour s'entendre sur les prix, avec un but : peser davantage sur la grande distribution. À l'époque, la production de pommes baisse donc les cours s'envolent. Les industriels auraient donc eu besoin d'augmenter leurs prix, ils auraient décidé de le faire ensemble pour convaincre les supermarchés.

Les fabricants risquent de lourdes amendes

C'est l'un des fabricants visés qui aurait dénoncé ce cartel pour bénéficier d'une clémence. Tous risquent de lourdes amendes en rapport avec leur chiffre d'affaires. Les industriels seront entendus mercredi 10 juillet par l'Autorité de la concurrence. Cette dernière a déjà épinglé depuis dix ans huit cartels. Yaourts, lessives, farine, électroménager, au total, cinq milliards d'euros d'amendes prononcées pour entente sur les prix.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne