Frais bancaires : peut-on s'opposer à leur augmentation ?

france 2

En plateau, Sophie Brunn revient sur l'augmentation des tarifs bancaires et les droits des usagers.

Les tarifs bancaires évoluent chaque année. Que faire si on n'est pas d'accord avec les nouveaux tarifs que propose notre banque ? Peut-on les refuser ? "En théorie, oui. La banque doit vous prévenir deux mois avant l'application de ces nouveaux frais, c'est l'article L312-1-1 du Code monétaire et financier pour être précis, et c'est ce même article qui vous permet de vous y opposer. Vous avez alors deux mois pour le faire savoir à la banque. Vous devez envoyer un courrier recommandé, avec avis de réception, au directeur de l'agence", explique Sophie Brunn en plateau.

Cela fonctionne-t-il ?

Quelles sont les conséquences pour l'usager ? "C'est là que ça se complique. L'AFUB, l'association de défense des usagers des banques, a suivi depuis un an 13 000 personnes qui ont tenté de s'opposer à ces augmentations. D'après l'association, seul un client sur deux a obtenu satisfaction. Pour les autres, la demande n'a pas abouti. Et attention, si vous refusez ces augmentations, vous prenez un risque : celui que la banque clôture votre compte. Elle en a le droit", rapporte encore la journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne