Forte hausse des sanctions contre le travail au noir

(Le travail au noir mieux contrôlé © Fotolia-Richard Villalon)

Selon le bilan de l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale, le montant des redressements contre le travail illégal a augmenté de 25% entre 2014 et 2013. Des chiffres révélés ce mardi par Les Echos.

 401 millions de redressements en 2014, c'est 25% de plus qu'en 2013 et dix fois plus qu'en 2004 indique Les Echos avant de préciser que ce n'est pas la fraude qui augmente, mais les contrôles et la répression qui sont plus efficaces. 82% des contrôles aboutiraient ainsi à une sanction financière. Autre explication : les inspecteurs de l'Urssaf croisent de plus en plus leurs données avec celles de l'office de lutte contre le travail illégal, celles de l'inspection du travail ou encore celles des impôts. 

Au total, puisque son action ne concerne pas que la lutte contre le travail au noir, l’Acoss qui est la caisse nationale du réseau des Urssaf, a récupéré en 2014 1,46 milliards d'euros de régularisations diverses.

Selon un rapport Conseil économique et social publié il y a un an, le travail au noir représentait 20 à 25 milliards d'euros de cotisations patronales et salariales en moins dans les caisses de l'Urssaf pour la seule année 2012.

A LIRE AUSSI ►►► Travail au noir : un manque à gagner de 20 milliards d'euros