Eurostar, dont les rames étaient signées Alstom jusqu'à présent, a choisi Siemens pour réaliser ses nouveaux trains

Le train à grande vitesse Velaro de Siemens, ici à Berlin, en septembre 2010.
Le train à grande vitesse Velaro de Siemens, ici à Berlin, en septembre 2010. (AFP - Odd Andersen)

La compagnie ferroviaire transmanche a annoncé jeudi la commande de dix trains à grande vitesse de nouvelle génération auprès du constructeur allemand Siemens pour un montant de quelque 600 millions d'euros.Cela constitue un sérieux revers pour le Français Alstom qui a fourni les 28 rames existantes d'Eurostar mises en service il y a 16 ans.

La compagnie ferroviaire transmanche a annoncé jeudi la commande de dix trains à grande vitesse de nouvelle génération auprès du constructeur allemand Siemens pour un montant de quelque 600 millions d'euros.

Cela constitue un sérieux revers pour le Français Alstom qui a fourni les 28 rames existantes d'Eurostar mises en service il y a 16 ans.

Dans cet appel d'offre très disputé qui opposait les deux constructeurs, Alstom présentait son dernier modèle de train à grande vitesse, l'AGV, tandis que Siemens proposait son train Velaro, l'un de ses produits phare à l'export.

Eurostar est la propriété à 55% de la SNCF, 40% du gouvernement
britannique et 5% de la SNCB belge.

Borloo et Bussereau "stupéfaits"
Le ministre de l'Ecologie Jean-louis Borloo et le secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau ont fait part jeudi de leur
"stupéfaction", après la commande par Eurostar de trains à grande vitesse Siemens, estimant que ceux-ci ne sont pas conformes aux règles de sécurité dans le tunnel sous la Manche.

Alstom, rival malheureux de Siemens dans cette affaire, a lui aussi réagi jeudi en soulignant que les trains allemands retenus n'étaient pas conformes aux normes de sécurité élevées en vigueur dans le tunnel sous la Manche.

Eurostar a assuré pour sa part que la partie française avait donné son accord il y a six mois aux spécifications techniques de l'appel d'offres qui a débouché sur la sélection de Siemens.

De nouveaux trains pour aller plus vite plus loin
Le modèle de trains commandés à Siemens est "interopérable, c'est-à-dire qu'il sera susceptible de circuler sur toutes les lignes à grande vitesse d'Europe pour relier Londres à des villes comme Francfort, Genève ou Marseille", a précisé Eurostar.

Les nouveaux trains pourront transporter 900 personnes, soit 20% de sièges de plus que sur ceux actuellement en circulation, et rouler à une vitesse de 320 km/h.

Ils devraient pouvoir effectuer le trajet entre Paris et Londres en un peu plus de deux heures (2h15 actuellement), entre Amsterdam et Londres en moins de quatre heures, et entre Genève et Londres en cinq heures environ.

Le plan d'investissement d'Eurostar
Eurostar prévoit d'investir quelque 820 millions d'euros au total d'ici 2014 pour d'une part rénover la flotte existante, et d'autre part investir dans de nouveaux trains (pour quelque 600 millions d'euros).

Les trains de la flotte existante, qui ont seize ans, vont être entièrement refaits près de Lille, l'intérieur étant notamment "relooké" par le designer italien Pininfarina. Il y en a pour plus de 200 millions d'euros.

La compagnie transmanche compte aussi développer un système de "hubs" (plateformes de correspondances), permettant aux voyageurs de changer facilement de train, notamment à Bruxelles, pour continuer leur chemin vers les Pays-Bas ou l'Allemagne.

Tunnel transmanche: la Deutsche Bahn avance ses pions
Avec Siemens, l'Allemagne met un premier pied dans le tunnel sous la Manche, en attendant la première traversée de la compagnie ferroviaire du pays, la Deutsche Bahn, le 19 octobre.

La compagnie allemande convoite depuis des années un passage sous le tunnel, jusqu'ici monopolisé par Eurostar et sa maison-mère française la SNCF, mais bute sur des conditions de sécurité très restrictives imposées par la France et le Royaume-Uni depuis l'ouverture du tunnel, il y a quinze ans.

Le 19 octobre, elle va effectuer un trajet test puis présenter son train à Londres, une première très attendue.

Vous êtes à nouveau en ligne