Whirlpool : l'échec d'un repreneur local

FRANCE 2

Un an après la reprise du site Whirlpool d'Amiens (Somme) par une entreprise locale, l'usine risque la liquidation judiciaire.

C'est un échec cuisant. Un an après la reprise du site Whirlpool d'Amiens (Somme) par le groupe WN, l'usine risque la liquidation judiciaire. L'entreprise est dirigée par Nicolas Decayeux , un industriel de la région picarde. "J'ai fait un projet qui m'a mené à 27 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2020. À partir de 2020, l'entreprise WN est rentable", annonçait le président de l'entreprise en février 2018. Mais l'usine tourne au ralenti et les salariés sont désoeuvrés.

2,5 millions d'euros d'aides de l'État

"Il y a 70% du personnel qui ne fait rien", avoue le délégué syndical Pasal Lefebvre. Pour relancer l'activité, le patron de WN a pourtant touché 7,4 millions d'euros de Whirlpool et 2,5 millions de l'État. Les syndicats se demandent aujourd'hui ce qu'est devenue cette somme. WN a demandé à être placé en redressement judiciaire afin de verser les salaires. L'entreprise réclame un soutien financier de l'État. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne