Whirlpool : Emmanuel Macron sera accueilli sans enthousiasme

FRANCE 3

Le président de la République se rendra demain, mardi 3 octobre, à l'usine Whirlpool d'Amiens (Somme). Mais c'est sans enthousiasme que les salariés picards s'appretent à l'accueillir.

Ces temps-ci, Frédéric Chanterelle a l'impression de revenir de loin : "Quatre mois après, on peut souffler". Soulagé de voir un avenir pour son entreprise, Whirlpool. Tout près de disparaitre au printemps, l'usine de sèche-linges devrait être reprise en 2018, et produire des casiers réfrigérés. Un sauvetage après un conflit très médiatisé.

Plus de 200 emplois en jeu dans la région

En plein entre-deux-tour, les Whirlpool avaient interpellé et reçu les deux finalistes de la présidentielle dans un chaos complet. Nous remontrons à Frédéric Chanterelle son face à face avec Emmanuel Macron, qui fait son retour demain sur le site. Au changement de poste ce midi, le retour d'Emmanuel Macron laisse un peu indifférents les Whirlpool. Les luttes du printemps ont laissé des traces. Même avec un projet de reprise qui prévoit la sauvegarde de 270 des 286 emplois, les employés préfèrent rester prudents. Le sort des intérimaires de Whirlpool sera discuté demain, à la venue d'Emmanuel Macron. Plus de 200 emplois sont encore en jeu dans une région où le chômage atteint près de 12%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne