Ex-Whirlpool : seulement 44 personnes sont gardées par le nouveau repreneur

France 3

Les 138 salariés licenciés de WN, le repreneur de Whirlpool, vont recevoir leur lettre de licenciement. Le repreneur ne garde que 44 personnes.

Les ex-salariés de Whirlpool étaient presque tous devant leur usine, au matin du lundi 19 août pour enfin connaître leur sort. 138 personnes restent sur le carreau. C'est le cas de Corinne, qui vient de recevoir sa lettre de licenciement : "Le jugement daté du 30 juillet 2019 a autorisé votre licenciement pour motif économique. Je suis donc contraint d'envisager votre licenciement pour motif économique", dit d'une voix tremblotante l'ex-salariée qui lit sa lettre de démission devant les caméras.

La colère et le découragement pour les salariés

"C'est un moment de ma vie qui se tourne. Et puis, une famille surtout", témoigne une ex-salariée émue. C'est le deuxième plan de licenciement de l'entreprise. Les employés ont le sentiment d'avoir été trahis. "Il y a un an, il y avait tous les médias de France et de Navarre, avec tous les élus locaux, le Président de la République en grande pompe pour venir vendre la société WN. Aujourd'hui, c'est la remise d'une lettre de licenciement et il n'y a personne", s'insurge Frédéric Chanterelle, ex-salarié de WN.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne