Amiens : le ressenti des salariés de Whirlpool après la visite des candidats

France 3

Cela fait des mois que les salariés d'Amiens (Somme) se battent pour sauver leur usine. La campagne présidentielle leur a permis de médiatiser leur combat, mais ils ne se font guère d'illusions. 

Toute la journée ce mercredi 26 avril, les salariés de Whirlpool à Amiens (Somme) ont assisté au ballet médiatique et politique. Les voilà devenus un enjeu central de la campagne. "Ça fait trois mois qu'on a annoncé la fermeture et ils viennent nous voir maintenant !", s'indigne un des salariés. "On a l'impression de vivre un débat politique en direct et pas de suivre le sort des Whirlpooliens", ajoute un autre salarié. 

Peu de salariés optimistes

Le défilé commence avec la visite-surprise de Marine Le Pen qui fait sensation. Finalement, Emmanuel Macron viendra, une autre surprise qui fait débat. L'accueil est mitigé, mais il restera une heure et demie au milieu des salariés à discuter. Une fois les candidats repartis, peu de salariés sont optimistes pour leur avenir. "On fait des mouvements pour qu'on parle de nous (...), mais à la fin c'est eux qui gagnent c'est pas nous", confie fataliste un salarié de l'usine Whirlpool d'Amiens.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne