Voiture électrique : après Autolib', Bluecar débarque en Ile-de-France

La nouvelle voiture électrique du groupe Bolloré, Bluecar, à gauche, à côté de la première, Autolib, le 7 mars 2012 au Salon de l\'automobile à Genève (Suisse). 
La nouvelle voiture électrique du groupe Bolloré, Bluecar, à gauche, à côté de la première, Autolib, le 7 mars 2012 au Salon de l'automobile à Genève (Suisse).  (MARTIAL TREZZINI / AP / SIPA)

Destinée aux particuliers et entreprises, ce véhicule électrique est disponible à la location pour 500 euros par mois.

ENTREPRISES - Bluecar, destinée aux particuliers et entreprises, et disponible pour 500 euros par mois, débarque en Ile-de-France. Vincent Bolloré, PDG du groupe du même nom, a annoncé l'arrivée de cette offre de location longue durée de voiture électrique vendredi 5 octobre, au micro d'Europe 1. Le groupe a développé ce service parallèlement à l'exploitation de son service Autolib', les véhicules électriques en libre service lancés en décembre en Ile-de-France.

"Elle n'est pas de la couleur de la tôle comme l'Autolib' mais de couleur bleue", a déclaré Vincent Bolloré, interrogé au Salon de l'Automobile. Il a indiqué que ce service de location "ne coûtera pas plus cher qu'une voiture thermique". "Pour 300 euros par mois vous avez la voiture, et pour 200 euros de plus l'assurance, le parking et la recharge en énergie. Vous avez la possibilité de vous garer partout en Ile-de-France et de recharger n'importe où, chez soi, grâce à une rallonge", a-t-il détaillé Vincent Bolloré.

Un engagement de trois mois minimum

La période de location est de vingt mois maximum, avec une période d'engagement de trois mois minimum. C'est seulement au-delà de ce laps de temps que le client pourra se désengager, à tout moment, a ensuite précisé Bolloré dans un communiqué.

Chaque station Autolib' comprend une borne de rechargement destinée aux autres voitures électriques. Environ 4 000 bornes de charge ont été installées dans Paris et en banlieue à ce jour sur les 6 000 prévues à terme. Le groupe Bolloré a investi 1,7 milliard d'euros dans l'ensemble du projet.

Vous êtes à nouveau en ligne